Trois questions…

…aux organisateurs et invités

Foire Agricole jour J.
Nous avons rencontré de nombreux organisateurs et invités de cette grande fête et leurs avons posé trois questions:
Qu’est-ce que tu fabriques à la Foire Agricole?
Le bio, pour toi, c’est quoi?
Qu’aimerais-tu voir à la Foire Agricole 2017?

[us_single_image image= »1992″]

Hélène Bougouin, collaboratrice du FIBL pour la permaculture

Le FIBL tient un stand où plusieurs collaborateurs sont là pour parler de leurs domaine d’expertise. Il y aura toutes sortes d’information sur le bio et sur la recherche en bio.
C’est à la fois l’avenir et la base. C’est le geste le plus simple – même si ça demande de l’implication – que je puisse faire en ce moment pour respecter des principes à la fois éthique et vitaux pour le monde.
J’aimerais voir un stand de l’Association Suisse Romande de Permaculture, si cette association a pris de l’ampleur d’ici là.

[us_single_image image= »1991″]

Frédéric Brand, chef du Service d’agriculture et de viticulture du canton de Vaud

Je viens célébrer cette Foire Agricole, qui – pour la première fois – réunit les agriculteurs, les transformateurs et les consommateurs dans un même lieu.
Le bio c’est la méthode de production qui influence le plus l’agriculture vaudoise en ce moment. Car dans beaucoup de domaines techniques on arrive à des limites, des problèmes de résistance – aux mauvaises herbes et aux antibiotiques par exemple – on doit donc chercher d’autres voies pour produire de manière plus durable.
Rendez-vous dimanche soir pour faire le point!

[us_single_image image= »1994″]

Marie-Monique Robin, réalisatrice et écrivaine

Je présente mon dernier film, «Sacré Village !» qui raconte l’histoire d’une village alsacien, modèle de la transition écologique.
Des aliments sans pesticides qui rendent malades les sols, les plantes et les humains. Mais c’est aussi plus que ça, c’est un autre rapport à la planète, à l’environnement.
J’espère qu’il y aura toujours davantage de foires bio, c’est des lieux de rencontre magiques, qui font vraiment changer les gens.

[us_single_image image= »1990″]

Cédric Chezeaux, président de Bio Vaud, et ses enfants, Amélie et Marius

Amélie : Je viens aider mon papa, au grenier. Cédric : Alors moi je vais faire la fête! Marius : Moi je vais aider aussi. Amélie : On vend des produits, on explique les variétés différentes de blé, et y a un vélo d’appartement sur lequel les gens peuvent pédaler pour faire fonctionner une presse à huile, pour faire de l’huile de cameline.
Amélie : Le bio c’est beaucoup, on mange bio, notre ferme est bio, c’est notre mode de vie.
Tous : On se réjouit déjà de l’année prochaine !

[us_single_image image= »1995″]

Philippe Ligron, historien, gastronome, enseignant et animateur radio

Je viens confirmer un amour profond pour ces produits bio qui garantissent une pérennité à l’humain que nous sommes. Parfois en danger.
C’est une garantie de qualité, mais ça peut aussi venir de très loin, c’est pour ça que je suis pro-bio, du moment que c’est un produit du terroir, un produit local.
J’ai l’impression – sans vouloir faire le fayot – que c’est déjà super bien organisé et très complet.

[us_single_image image= »1993″]

Magadis Richardet, municipale à la ville de Moudon

La commune de Moudon est partie prenante dans l’organisation de la Foire Agricole, elle a mis à disposition ses services de voirie et de sécurité, vu qu’il y a beaucoup de monde en ville et dans les environs !

La ville de Moudon a une forte conscience écologique, et cette Foire est une vitrine importante.

On espère que la Foire perdurera !